Expert en feedback management - Spécialiste dans la mise en place de baromètre de satisfaction et d'enquête de satisfaction
Expert en feedback management - Spécialiste dans la mise en place de baromètre et d’enquête de satisfaction
Votre demande à bien été prise en compte.

LE BLOG BY SATISFACTORY

23 janvier 2017
Méthodologie

6 bonnes résolutions en 2017 pour votre baromètre de satisfaction



Qui dit nouvelle année, dit nouveaux défis… quelle stratégie allez-vous choisir cette année pour optimiser votre baromètre de satisfaction et augmenter votre taux de retour ?

Voici nos bonnes résolutions à adopter en 2017 pour la conception de votre baromètre de satisfaction.

1. Echelle d’attitude : choisissez l’échelle de mesure qui répondra à vos objectifs


Le choix de votre échelle de mesure est fondamental pour construire un questionnaire de satisfaction cohérent avec vos objectifs et cela pour :

  • comprendre plus finement les évolutions dans la durée
  • communiquer auprès des équipes
  • vous comparer à vos concurrents

  • Règle 1
    La première règle est 1 QUESTIONNAIRE = 1 ECHELLE toujours dans le même sens. Il est important de respecter ce principe pour ne pas induire en erreur votre répondant.

    Règle 2
    Ensuite, le choix des modalités d’une échelle de mesure, doit se faire avec les optiques suivantes :

    Pour les répondants :

  • Etre compréhensible, simple, avec une signification univoque
  • Etre adapté aux différents types de collecte : téléphone, face à face, auto-administré par écrit ou mail
  • Etre éventuellement adaptée à un recueil international

  • Pour l’analyse :

  • Etre suffisamment sensible pour permettre de mesurer les évolutions, dans le temps
  • Faciliter le traitement statistique (calculs, regroupements)

  • Pour la communication des résultats :

  • Facile à expliquer et à traduire en plan d’actions

  • Retrouvez notre recensement des échelles habituellement utilisées avec leurs avantages et leurs limites

    2. Question ouverte : utilisez-les au bon moment


    Utilisée à bon escient, la question ouverte vous permet de montrer à vos répondants votre capacité à l’écouter et à lui donner la parole mais surtout elle permet d’améliorer votre connaissance client.

    La question ouverte est utile pour mieux identifier les réclamations clients et exploiter les suggestions clients. Il faut l’utiliser de façon stratégique et ne pas en abuser sous peine de recueillir des réponses floues et inexploitables.

    Question ouverte et question fermée : quelle complémentarité ?

    3. Taille du questionnaire : ne prenez pas en otage vos répondants


    Que ce soit par email ou par téléphone, il est essentiel d’éviter le piège du questionnaire à rallonge. Il est toujours tentant de poser un éventail de question pour être sûr de couvrir tous les sujets mais au final, ce n’est ni agréable pour le répondant ni pour vous (données inexploitables).Que ce soit par email ou par téléphone, il est essentiel d’éviter le piège du questionnaire à rallonge. Il est toujours tentant de poser un éventail de question pour être sûr de couvrir tous les sujets mais au final, ce n’est ni agréable pour le répondant ni pour vous (données inexploitables).

    Quelques règles pour créer votre questionnaire de satisfaction client

    4. Responsive design : adaptez-vous aux supports de lecture


    Augmentez votre taux de retour en vous adaptant aux supports utilisés par vos répondants !
    Près de 60% des français sont mobinautes et près de 4 foyers sur 10 sont équipés de tablettes selon le baromètre de la Mobile Marketing Association France.
    De même que pour les sites internet, il est désormais essentiel de proposer une version mobile ou tablette pour optimiser l’expérience utilisateur de vos répondants.

    Découvrez les caractéristiques du responsive design

    5. CNIL : obtenez le feu vert de vos répondants


    La loi oblige les entreprises à déclarer tout fichier comportant des informations nominatives (nom, prénom, email, téléphone…). Dans le cadre d’une enquête de satisfaction, la finalité est de pouvoir identifier le client et le rappeler pour traiter son insatisfaction. Il est donc indispensable de poser une question de levée d’anonymat, en fin de questionnaire, qui autorisera à traiter les données nominatives de manière individuelle.

    Re-lisez notre petit rappel à propos de la confidentialité et de l’anonymat dans le cadre d’une enquête de satisfaction

    6. Enfin, pour compléter votre démarche : communiquez !


    Cela semble évident mais ce n’est pas une pratique appliquée par tous aujourd’hui.
    Il s’agit de communiquer en toute transparence sur les résultats de votre enquête. Que vos clients vous expriment leur satisfaction ou leur mécontentement, il est indispensable de leur faire un retour pour les remercier d’avoir pris le temps de répondre et surtout pour les informer des actions mises en place suite à leurs commentaires.

    Quels sont les outils à votre disposition pour communiquer ?

    PARTAGER SUR :
    Retour à la liste

    À PROPOS DE L’AUTEUR

    Christina LIM
    Responsable Communication et Marketing

    Vous souhaitez des précisions ? Contactez l’auteur à cette adresse : contact@satisfactory.fr


    SatisFactory | Spécialiste barometre et enquete de satisfaction